Le 19/09/2019

L’épicerie en vrac, bio et zéro-déchets Please Like Meal à Bruxelles

http://pleaselikemeal.be/

L’aventure Tandem Local touche bientôt à sa fin. Il nous reste cependant un bout de territoire belge à couvrir avant de clore ce tour débuté le 15 juillet dernier : la région de Bruxelles. Un “bout” de territoire qui accueille tout de même près de 1.212.000 habitants selon les données du Service public fédéral Intérieur. Sa population ne cesse d’accroître d’une année sur l’autre, un phénomène qui s’explique notamment en raison du taux de natalité plus important qu’au sein des deux autres régions, ainsi que du flux migratoire interne. 

Pour nous y rendre, nous empruntons la voie rapide dédiée aux cyclistes reliant Louvain à Bruxelles qui s’étend sur 26 kilomètres. Une expérience détonante et positive, bien que nous lui préférions les chemins de campagne et leur calme ambiant.

Une question nous taraude : Comment faire pour nourrir une région aussi peuplée à base de produits locaux, sains et de saison? 

En réalité, ce ne sont pas les idées, les bonnes adresses, les ambitions et les appels à projets qui manquent. Jardins potagers urbains sur la terre ferme ou dans les airs, ateliers et formations à l’alimentation durable, reconversion de terrains en friche en espaces agro-écologiques… Habitants de la ville et de la campagne n’ont jamais été aussi proches.

Et si vous n’avez pas vraiment la main verte, vous pouvez toujours vous tourner vers les magasins et épiceries proposant des produits bio, locaux et éthiques, à l’image de Please Like Meal, située dans le quartier Wand, au nord de la capitale. Ses deux créateurs, Xavier Wyns et Tim Van Crombruggen, se sont lancés dans ce projet au début de l’année 2019. Leur désir ? “Promouvoir les agriculteurs et les artisans locaux, mettre en valeur les produits de chez nous mais surtout proposer des aliments sains”. 

Produits en vrac, légumes et fruits issus d’une ferme et d’exploitations proches, boissons artisanales, fromages belges… Les rayons consacrés à l’alimentation avoisinent les produits d’entretien et de soins corporels à base d’ingrédients naturels. Tim et Xavier encouragent leurs clients à venir munis de leurs bocaux et autres contenants pour s’approvisionner selon leur besoin. 

Sur place, nous y avons retrouvé Géraldine Rémy, auteure du livre “Les secrets de la licorne : Minimalisme et résilience : vers une transition écologique” et fidèle cliente de l’épicerie. “Ce lieu a attiré mon attention pour plein de raisons. Manger local dans son coin me paraît stéril. Ici il y’a une véritable réflexion de la part de l’équipe, qui encourage un max le zéro-déchets et les produits locaux”. Pour cette ancienne enseignante de français, l’alimentation locale est au coeur de tous les enjeux “Je ressens beaucoup de colère quant au fait que le sujet ne soit pas davantage abordé dans les écoles. Quand je vois des élèves boire des sodas je me dis qu’on a raté un truc. Où a ton échoué ? Comment faire pour rectifier le tir ? Comment faire pour faire manger local, pour que les jeunes et les adultes se reconnectent à la nature? Nous sommes devenus analphabètes avec notre environnement”. 

Bien que la nourriture saine et locale soit de plus en plus accessible, nombreuses sont les personnes encore aujourd’hui à s’en détourner, invoquant principalement son coût élevé. Comme Géraldine, nous croyons nous aussi que pour que l’alimentation locale devienne l’affaire de tous, les jeunes têtes doivent y être initiées dès le plus jeune âge. Et pour lutter contre l’analphabetisme environnemental actuel lourd de conséquences, pourquoi ne pas rajouter le manuel de Géraldine dans le programme scolaire ? 

Le 26/11/2019

La Coopérative Terroirist à Saint-Gilles

À Bruxelles, manger local devient de plus en plus accessible et attirant 😊 Nous avons découvert la coopérative Terroirist : un projet d’approvisionnement de magasins et de restaurants avec leur propre logistique! Un lien important entre les producteurs locaux et les établissements bruxellois! Une étape de plus vers la souveraineté de notre terroir!


Une coopérative de petits producteurs, restaurants et magasins…
Thibaud Godet fonde en 2016 Terroirist, une coopérative qui met en lien producteurs (de Belgique et d’Europe), magasins et restaurants situés à Bruxelles.
Le principe : s’approvisionner directement chez le producteur (qui n’a pas toujours une production suffisante pour avoir accès au grossiste), aller chercher les produits et les livrer aux magasins et restaurants à la recherche de produits frais et de qualité. En s’occupant de la distribution et la logistique, Terroirist permet aux producteurs de se concentrer sur ce qu’ils savent faire de mieux : cultiver des produits de qualité !

Terroirist sélectionne des produits issus de l’agriculture biologique (ou en conversion), principalement fruits, légumes, légumineuses, céréales. Le respect de la terre est une préoccupation pour la coopérative qui choisit des producteurs biologiques dont le travail mérite d’être reconnu et valorisé !

… qui s’agrandit !
Au fil du temps et des rencontres, Terroirist a permis de tisser des liens entre artisans de la terre, magasins et restaurants. Thibaud Godet, aujourd’hui au four et au moulin, souhaite à terme offrir une sécurité aux producteurs désireux de se lancer dans le bio et d’écouler leur production à un prix juste. L’idée est que les magasins et restaurants deviennent coopérateurs et puissent bénéficier du réseau de producteurs sélectionnés par Terroirist.

Transparence et traçabilité
La coopérative organise des rencontres entre magasins, restaurateurs et producteurs afin que ces derniers puissent partager leur savoir du terrain. Terroirist mise sur la transparence et la traçabilité : producteurs et clients se connaissent et partagent la même volonté d’offrir des produits de qualité.